Viager Libre

Tout apprendre sur la vente d’un bien immobilier en viager libre

Fonctionnement du viager libre

 

Le viager libre est moins sollicité que le viager occupé mais néanmoins il propose de nombreux privilèges à la fois pour l’acquéreur et le vendeur. Le viager libre consiste à vendre son logement ou sa petite villa vide en percevant tous les mois le prix du crédit payé directement par le futur propriétaire et cela jusqu’à la mort du vendeur. Cette procédure officialisée devant le notaire permet au vendeur de ne pas souscrire un crédit immobilier par l’intermédiaire des banques. La transaction se fait en somme de particulier à particulier et tout le monde s’y retrouve, que ce soit d’un côté ou de l’autre. Pour le viager libre, l’acquéreur a l’autorisation d’occuper le logement en question puisque personne n’y habite, contrairement au viager occupé.

 

Définition du viager libre

 

Le viager d’où  » viage  » veut dire en Français ancien  » temps de vie « . Cette expression relate en somme comme une indécision, un imprévu par rapport à la durée de temps et la fatalité de l’existence décidant quelque peu la réalisation et la finalité du viager. Le viager libre ou vide est un logement qui n’est plus occupé par le vendeur. Cependant, le vendeur est assujetti à la même législation que tous les viagers confondus. Le protocole de vente est libellé par le notaire et à l’issu, le crédirentier encaisse une pension sous forme de rente à vie, octroyée par l’acheteur et cela jusqu’à sa mort. Concernant le futur propriétaire du viager libre il a donc l’opportunité d’acheter une habitation principale mais sans souscrire un prêt immobilier classique. En règle générale, ce sont des petits appartements ou maisons ( studios ou deux pièces ). Les prix instaurés pour la vente sont calculés en prorata des superficies, de l’environnement, de l’état du logement et de l’âge du vendeur. Celui-ci est d’ailleurs exonéré également de la taxe foncière. Le viager libre est vendu plus cher que le viager occupé. Néanmoins, on ne peut pas nier qu’il y ait aussi quelques désagréments pour les deux parties comme pour l’acheteur:

 

– de ne pas bénéficier de réduction d’impôt si il habite dans le logement avant la fin du viager libre,

 

– de ne pas trouver facilement des biens immobiliers vendus en viager libre,

 

– avoir assez d’argent de côté pour faire face au règlement du bouquet et des frais liés à la vente,

 

– le manque de coopération de la part des légataires concernant les intérêts à payer lors du décès du débirentier,

 

– de s’acquitter de toutes les obligations et les redevances fiscales du bien acquis.

 

Pour le vendeur:

 

– Il doit être en parfaite santé, aussi bien physiquement que moralement ( certificat médical à l’appui ),

 

– il ne peut rien faire contre la perte du bien acheté pour les héritiers potentiels.

 

Qui peut profiter du viager libre

 

Tout le monde peut y prétendre à partir du moment où il a un bien immobilier à vendre et qu’il remplit les conditions. Néanmoins la grande majorité des personnes intéressées sont les retraités, qui, ne percevant pas une grosse retraite, préfèrent vendre leur bien immobilier en viager libre et toucher un petit pécule mensuellement. La raison pour laquelle ils choisissent le viager libre s’explique par le fait que dans de nombreuses situations, les personnes âgées décident d’aller vivre en maison de retraite ou dans la famille. Ensuite, il y a donc les personnes qui possèdent une petite résidence secondaire et décident de la vendre en viager libre comme démontré ci-dessus. Enfin, c’est également une bonne transaction pour les promoteurs et les investisseurs immobiliers qui utilisent ce procédé pour contenter de potentiels clients, attirés par les avantages de cette vente particulière.

 

Quels sont les avantages du viager libre

 

Pour l’acheteur appelé aussi débirentier ses avantages sont:

 

– l’éventualité d’occuper ou de mettre en location l’actif acquis en viager libre,

 

– aucune obligation de s’adresser aux services bancaires pour obtenir le prêt immobilier,

 

– la possibilité de devenir propriétaire du logement au terme du viager et en fonction de ses revenus mensuels.

 

Pour le vendeur ou crédirentier ses avantages sont:

 

– d’engendrer un complément financier toute la vie mais dont l’imposition est moins élevée que celle correspondant aux baux locatifs,

 

– l’annulation du règlement des charges et des taxes afférentes au bien immobilier,

 

– la pension du viager libre réajustée tous les ans,

 

– d’avoir les moyens pécuniaires de venir en aide aux enfants à l’aide du legs reçu sur le prix d’achat immédiatement réglé au vendeur,

 

– de profiter de l’accélération du temps accordé pour finaliser la vente auprès des agences immobilières,

 

– de ne plus prendre en compte l’héritage du viager libre au niveau du fisc.